Recherche :
  
  

  PERSONNAGES

précédent suivant

Jean DUHAIL

Pseudo Vallin Commandant





DUHAIL Jean


Pseudo Vallin, commandant


Service Péricles Maquis du Haut-Jura


Chef du Maquis du Haut-Jura


Vendu par Agenda (Lemasson), agent double. Ce dernier est l'adjoint de Kemi et un de ses proches.


Le 6 avril au soir, Vallin arrive seul à l'Hôtel Joly au Martinet (commune de Villard Saint-Sauveur) pour assister le lendemain à une réunion importante des chefs des maquis locaux, de l'AS et d'un officier britanique. Agenda prend pension chez Joly depuis un certain temps. Les autres chefs ont été contactés de justesse et avertis du danger suite à des renseignements qui confirment une attaque allemande imminente. Le 7, Vallin est bloqué au Martinet par l'état de siège. Il fait part à plusieurs reprise à Paul Lançon, qui habite à l'hôtel, de son désir de se rendre à la tête de ses troupes à Viry. Mais Agenda, remarquablement tenace, arrive à le convaincre de rester en lui disant que sa sécurité exige qu'il ne s'éloigne pas car les dangers encourus sont importants... 


Mardi 11 avril, des éléments du Res.Geb.Bat.99. arrivent et contrôlent le hameau. Ils investissent l'hôtel et Fernand Joly, le propriétaire, est monté au premier étage. Il est vigoureusement assis sur une chaise par des soldats puis maltraité. Il est abattu en présence de son épouse d’une rafale de mitraillette.


Vallin est capturé. Il et malmené. Il est emmené au siège de la gestapo à Saint-Claude.


Simultanément, à l'Essard (commune de Villard Saint-Sauveur) au domicile du maire, d'autres  éléments du Res.Geg.Bat.99. capturent Kemi (Joseph, Georges Kemler), chef local de l'A.S. Agenda lui avait conseillé de ne pas sortir de son appartement. "Les Allemands cueillent Monsieur Kemler à coup sûr boien que celui ci porte une barbe postiche et une carte d'identité au nom de Vincendon"(Témoignage André Monneret) Le maire Robert Monneret est fusillé contre le mur de sa maison située au bord de la route.(stèle)


>>>>>>>>>>>>>> IM


Au Grand Hôtel de France à Saint-Claude, siège de la Gestapo, Vallin est torturé. Le 13 avril, il est transporté attaché sur une auto-mitrailleuse à Viry(39360), lieu du parachutage allié du 11 mars 1944, puis fusillé Sous le Rosay lieu proche de Viry. Son corps repose au cimetière de Viry. Chaque année les Anciens du MAHJ lui rendent hommage lors de leur cérémonie de Pentecôte.


Mise à jour MHJ/Taskolasi_30/06/2014


A suivre...


 Source:


MAQUIS DU HAUT-JURA (Camp Martin : 78 hommes) Témoignage de Rimb, Paris le 22/11/1987 Droits réservés.


MAQUIS DU HAUT-JURA  Témoignages de Rancy


PERICLES MHJ Archives  Blandan ou Flamant


Témoignage de monsieur Paul Lançon, frère de madame Joly (communiqué à Duraffourg)


Témoignage de monsieur André Monneret


MHJ Archives Taskolasi


 


Service Périclès Maquis du Haut-Jura


Pseudo Vallin, commandant


Chef du Maquis du Haut-Jura Service Péricles


Vendu par Agenda (Lemasson), agent double, adjoint de Kemi, un de ses proches.


Le 6 avril au soir Vallin arrive seul à l'Hôtel Joly au Martinet (commune de Villard Saint-Sauveur) pour assister le lendemain à une réunion importante des chefs des maquis locaux, de l'AS et d'un officier britannique. Agenda prend pension chez Joly depuis un certain temps. Les autres chefs ont été contactés de justesse et avertis du danger suite à des renseignements qui confirment une attaque allemande imminente. Le 7 Vallin est bloqué au Martinet par l'état de siège. Il fait part à plusieurs reprise à Paul Lançon, qui habite à l'hôtel, de son désir de se rendre à la tête de ses troupes à Viry, mais Agenda, remarquablement tenace, arrive à le convaincre de rester en lui disant que sa sécurité exige qu'il ne s'éloigne pas car les dangers encourus sont importants... 


Mardi 11 avril, des éléments du Res.Geb.Bat.99. arrivent et contrôlent le hameau. Ils investissent l'hôtel et Fernand Joly, le propriétaire, est monté au premier étage. Il est vigoureusement assis sur une chaise par des soldats puis maltraité. Il est abattu d’une rafale de mitraillette en présence de son épouse.


Vallin est capturé. Il et malmené. Il est emmené au siège de la gestapo à Saint-Claude.


 


Simultanément, à l'Essard (commune de Villard Saint-Sauveur) au domicile du maire, d'autres  éléments du Res.Geg.Bat.99. capturent Kemi (Joseph, Georges Kemler), Chef local de l'A.S. Le maire Robert Monneret est fusillé contre le mur de sa maison située au bord de la route.(stèle)


>>>>>>>>>>>>>> IM


Au Grand Hôtel de France à Saint-Claude, siège de la Gestapo le Commandant Vallin est torturé. Le 13 avril, il est transporté attaché sur une automitrailleuse à Viry(39360), lieu du parachutage allié du 11 mars 1944, puis fusillé Sous le Rosay lieu proche de Viry. Son corps repose au cimetière de Viry. Chaque année depuis, les Anciens du MAHJ lui rendent hommage lors de leurs cérémonies de Pentecôte.


Mise à jour MHJ/Taskolasi_30/06/2014


A suivre...


 Source:


MAQUIS DU HAUT-JURA (Camp Martin : 78 hommes) Témoignage de Rimb, Paris le 22/11/1987 Droits réservés.


MAQUIS DU HAUT-JURA  Témoignages de Rancy


PERICLES MHJ Archives  Blandan ou Flamant


Témoignage de Monsieur Paul Lançon, frère de madame Joly (communiqué à Duraffourg)


Témoignage de Monsieur André Monneret, résident, qui habite dans l'hôtel sur le même palier au premier étage.


MHJ Archives Taskolasi


 


 


 


 


copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe