Recherche :
  
  

  PERSONNAGES

précédent suivant

Paul SCHAEFFER

Pseudo Pauly

 



Service Périclès Maquis du Haut-Jura


 Annnuaire Périclès 16-14


 


Frère de Delaborde. D'origine alsacienne, membre d'une fratrie de 13 enfants. L’un de ses frères fait partie d'un groupe franc issu du 6è B.C.A. et disparaît après son arrestation par la Gestapo en juin 1944. Pauly quitte le 10ème groupement de Chantiers de Jeunesse où il était chef de groupe. Il avait une formation d'ingénieur agronome Il avait le sens du commandement. Il a fait la campagne de 39-40 comme officier de chasseurs et tout au long de sa formation ses supérieurs lui avaient enseigné la rigueur et que les ordres doivent êtres exécutés. Le 28 juillet 1943 Pauly rejoint le Service Périclès Ecole des Cadres du Maquis dans les Alpes au Louvre. Il prend dès le lendemain de son arrivée la responsabilité d'une session de formation des cadres destinés à partir par la suite en "équipes volantes". Bientôt les sessions succèdent aux sessions et le 3 septembre l'effectif du Louvre au complet quitte les Alpes et rejoint le Haut-Jura, passe par le chalet des Adrets puis au chalet du Replat, tous deux proches de Lamoura. De nouvelles recrues sont formées et fin septembre le camp s'installe aux Moussières (camp de Tahure). Le camp Pauly est formé (78 hommes). Robert, de passage sur Tahure, juge alors que l'effectif du camp de Tahure, composé de cinq chalets, devient trop important. Il décide alors d'envoyer quelques groupes dans des régions plus proches de la vallée de la Bienne. Et sera le cas du camp Pauly. Le 8 novembre 1943 un groupe d'éclaireurs, Condé, Hermès et Gigas sous la direction de l'Amiral s'installe la dans une ferme inoccupée située entre Vaux-lès-Saint-Claude et Rognaaussitôt baptisée et selon les traditions de Périclès le Honeck. Pauly les rejoint au bout de quelques jours accompagné de cinq hommes(x x x x x à rechercher et nommer). Le groupe reste à cet endroit jusqu'au 4 décembre 1943, date à laquelle il déménage et s'installe dans un autre chalet lui aussi inoccupé a Rochetaillée aussitôt baptisé l'Amirauté situé près de Viry. Il y restera, à part une courte interruption, jusqu'à l'attaque allemande du 7 avril 1944.


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> insérer


 


<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< 


 


 


Les principales occupations du camp sont les suivantes : ravitaillement (utilisation du mulet de Dudule) la liaison avec Saint-Claude, la recherche de données topographiques et bien évidemment l'apprentissage du ski. Un petit détachement emmené par Todt s'installe en janvier au bois de la Cros ( ?) près de Cornod au-dessus de Thoirette pour attendre parachutage qui n'est jamais venu. Le message « la prunelle est une bonne liqueur » est bien passé à la radio anglaise mais l'avion n'a pas dû trouver le terrain. (Témoignages de Gigas et deTodt).


>>>>>>>>>>>>> 


 


<<<<<<<<<<<<<< 


Le 7 avril 1944 les Allemands attaquent le camp Martin à la Versanne. (voir Rémy, Berger, Hecvar, X, X, X X, X) Les camps Pauly est Cyrus interviennent au-dessus de Vulvoz. Le 8, les Allemands arrivent à Rochetaillée depuis à la fois Viry et Sous le Rosay (* stèle Commandant VALLIN). Des hommes du camp s'échappent par le sentier qui monte au-dessus du chalet en direction de Belleydoux et de la forêt d'Echalon. Les Allemands brûlent le chalet et emmènent le fermier de la Boissière.(source archives allemandes : « 2 maquis capturés) Les jours suivants, repli dans les bois en direction de l’Ain. Le 12 arrivées à Peyriat où le camp s'installe dans les bois sous des tentes. Le 3 mai le PC du colonel Romans-Petit arrive à Peyriat. Le camp Pauly est affecté à la garde du PC de Romans. Le 23 mai déplacement pour la Balvay et Solomiat pour la récupération de matériel. Le 29 mai , sabotage de la voie ferrée Morez / Lons-le-Saunier. Le 3 juin, sabotage de la plaque tournante de la gare de la Cluse. Le 6 juin c’est le débarquement. Départ pour Montclusel et Chancia. Le 10 coup de main sur des camions à Arinthod. Le 11 coup de main sur un chantier de jeunesse à Poligny. Le 11 au soir, départ en renfort pour Bellegarde. Le 14 juin, lors des combats de Bellegarde Pauly est tué à LongerayLongeray.


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>    insérer texte combat rédaction au 02/03/16


 


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 


Cyrus, le plus ancien, est proposé pour le remplacer. Mais certains de ses hommes resteront attachés à un camp du groupement Nord des Maquis de l'Ain. Au 10 juin 1944 l'effectif du camp Pauly était de 47 hommes. Le reliquat du camp sera rattaché au camp Pelvoux.


 


>>>>>>>>>>>>>>>>> insérer


 


<<<<<<<<<<<<<<<<< 


 


 Témoignage de Sacha


 A suivre...


En cours de rédaction MHJSP/Taskolasi Sila_02/03/16 Droits réservés 


 Source:


MAQUIS DU HAUT-JURA (Camp Martin : 78 hommes) Témoignage de Rimb, Paris le 22/11/1987 Droits réservés.


MAQUIS DU HAUT-JURA  Témoignages de Rancy


PERICLES MHJ Archives  Blandan ou Flamant


MHJSP Archives Taskolasi Sila


 


copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe