Recherche :
  
  

précédent suivant

  LE CAS EXEMPLAIRE DE L'ORGANISATION DES MAQUIS DE L'AIN

Formation et action des maquis du Haut Jura

par Henri PEYRELONGUE

Le maquis du Haut Jura a t constitu principalement partir des coles de cadres du maquis fondes en 1943 par le service PERICLES, dpendant du mouvement de rsistance COMBAT.
Les lments de ces coles (Theys en Isre, La Lavanderaie Barrme dans les Hautes Alpes ) ont t regroups en septembre 1943 dans le Haut Jura, dans des fermes entre les Moussires, les Bouchoux et la Pesse sur le haut plateau au sud de Saint Claude, sous le nom de code de TAHURE

Un groupe du maquis La Versanne
L'hiver se passe en entranement physique, civique et militaire avec un armement trs rduit. Aprs une courte priode de repos dans les villages en fvrier 1944 , un parachutage d'armement est obtenu le 11 mars prs de Viry (10 km nord Est d'Oyonnax )

Les camps du maquis du Haut Jura sont alors quips d'un armement anglais important :
fusils mitrailleurs Bren, fusils Lee Enfield, mitraillettes Sten, bazookas, grenades etc...
Ils se constituent en groupes mobiles lgers et bien arms et s'installent dans la nature sous des toiles de parachutes, en particulier dans le bois de la Versanne, au sud de Larrivoire. Des emplacements de combat sont amnags en lisire du bois.

Le vendredi Saint 7 avril la Division 157 de la Wehrmacht se dploie dans la rgion de Saint Claude. A la suite d'une trahison, elle s'empare du commandant VALLIN, chef du maquis et aprs de cruels svices le fusille sous le Rosay. VALLIN dans un suprme effort a russi persuader les Allemands que les habitants de Viry avaient t contraints sous la menace d'aider le maquis transporter les conteneurs du parachutage, sauvant ainsi les habitants des reprsailles.

Le matin l'aube,les commandos motoriss de la division attaquent le bois de la Versanne ils sont tenus en chec toute la journe par le maquis bien retranch, tandis que d'autres camps tendent des embuscades aux colonnes de renfort au Champravallet et au dessus de Vulvoz. La Wehrmacht russit dcrocher la nuit, emmenant ses morts et ses blesss. Le maquis de son ct a subi des pertes . Il se replie et se disperse dans plusieurs directions sous une pluie battante sans ravitaillement pendant plusieurs jours. Il se rorganise et se regroupe dans les bois de Reverjoux dans la fort de Belleydoux, dbut mai. A partir de ce moment, il est rattach au groupement nord des maquis de l'Ain command par Nol PERROTOT (MONTREAL).

De l il entreprend de nombreuses oprations et coups de main.
Le 28 mai il dtruit simultanment les dpts de locomotives des gares de Bellegarde et de St Claude.
A partir du 6 juin, date du dbarquement en Normandie, il participe aux oprations de la rgion de Bellegarde et Fort l'cluse. Il excute des barrages sur les routes de Nantua Bellegarde, de Saint Claude Belleydoux, de Desertin La Pesse. Le 12 juillet les Allemands attaquent la rgion de Saint Claude par le nord et font sauter les barrages obligeant le maquis se replier prs de Berbois au nord du Crt de Chalam. Dans la nuit du 15 aot, il attaque le poste du col de la Faucille. Dans les derniers jours d'aot, il attaque La Cure et le Fort des Rousses en liaison avec le maquis de Haute Savoie. Enfin rejoint par des lments de la Premire Arme dbarque en Provence, il libre Morez.

Aprs la Libration, le maquis du Haut Jura s'installe dans la rgion de Nurieux puis Saint Claude en attendant d'tre incorpor dans l'arme rgulire pour tenir des forts sur le front des Alpes durant le rude hiver 1944 1945.

Henri PEYRELONGUE

Bibliographie

Maquis du Haut Jura. Par Rancy 1992 imprim par Lyon VI
La longue marche de la Division 157 par Christian Wyler (Grancher 2004) page 220 La rsistance dans le Jura par Franois Marcot Ctre 1985 Annuaire du Service Pricles et du Maquis du Haut Jura
Des hommes dans la fort par Cara
Vendredi Saint La Versanne ( Tmoignages)
La Voix du Maquis (diffrents numros du journal)

Photo prise dans l'Ain, avant la mi-juillet 1944. Vous pourrez y reconnatre : Frlloc Maurice, grivement bless le 11 juillet 1944, Huon (prnom Jean ?), Forteguerre, Chef de groupe, Chochon, tu le 11 juillet 1944, le jour o Frlloc et JG ont t blesss; Faihy dit Pat, tu sur le front de Dunkerque, Fin 1944; Seigneur Pierre, dcd en 1978 ??; Gindrey Jacques, dit Bb, DHulst Amant

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe