Recherche :
  
  

précédent suivant

  LES SERVICES SECRETS ALLIES

Colonel Maurice BUCKMASTER

Chef de la section franaise du S.O.E.

Volontaire ds la dclaration de la guerre, il a t un des tout derniers officiers britanniques tre vacu de Dunkerque.
"The Times" prcise : "BUCKMASTER avait cette qualit rare de pouvoir inspirer affection et respect... sa loyaut vis vis de ses hommes et parfois sa frocit sans compromis pour les dfendre, arrivait de temps autre irriter l'autorit militaire... ses qualits de chef, son nergie et son enthousiasme immenses, sa capacit extraordinaire lutter jusqu'au bout pour ce qu'il croyait vrai, ont fait de lui un patron vraiment efficace dans une zone d'opration critique. "

Colonel Maurice BUCKMASTER
D'aprs le journal amricain "New-York Herald Tribune" publi Paris, le Gnral EISENHOWER avait dclar que la section franaise du S.O.E. "avait raccourci la guerre de six mois et valait quinze divisions. "Le mme journal parle de pertes leves, survenues souvent aprs des tortures.
Le colonel BUCKMASTER tait Officier de la Lgion d'Honneur, mdaille de la Rsistance, Croix de Guerre et de la Legion of Merit (USA). Il existe plusieurs rues "Maurice BUCKMASTER" travers la France.

Nous avons eu dans l'Ain, aprs la guerre, plusieurs visites du colonel BUCKMASTER aux crmonies organises par l'A.M.A.H.J., notamment pour la remise des cendres du Colonel Richard HESLOP (XAVIER) au monument dans la prairie d'Echallon et pour le quarantime anniversaire de la Libration, galement EchalIon. Lors de cette dernire visite, il tait rest quelques jours de plus Chatillon-sur-Chalaronne chez Paul et Jeanette DUBOURG.
Le colonel BUCKMASTER a t le responsable direct de la mission franco-britannique "Musc" en septembre 1943, mission compose de XAVIER et de Jean ROSENTHAL (CANTINIER), mission de reconnaissance et de liaison avec les chefs de la rgion R1. Ils avaient visit les maquis existants ou en formation dans les onze dpartements de la Rgion, accompagns de Henri JABOULAY (BELLEROCHE) responsable maquis de R1 l'poque. Cette mission positive a trouv une suite immdiate dans une mission interallie appele "MARKSMAN". Dans cette seconde mission HESLOP et ROSENTHAL s'taient adjoints deux Amricains en postes subalternes, Elisabeth REYNOLDS (DEVEREAUX ROCHESTER) agente de liaison et PAUL (Owen Denis JOHNSON) radio. Aprs le dbarquement, l'opration "MARKSMAN" a t renforce par l'arrive dans l'Ain et le Haut Jura de PARSIFAL (Goeffrey PARKER) chirurgien britannique, BAYARD (Gordon NORBABLE) expert en explosifs et Marcel VEILLEUX (YVELLO) radio canadien.
Pour ma part, je suis trs fier d'avoir servi sous les ordres de mon colonel "BUCK".

Paul DUBOURG

Les maquisards de l'Ain conservent le souvenir de sa secrtaire, Vera ATKINS.
Vera ATKINS est une personne sereine et trs apprcie qui avait le grade de Capitaine d'Etat-Major. Elle fut l'un des officiers les plus respects du SOE et tait certainement tenue en haute estime par BUCMASTER. En raison de sa douceur, elle tait souvent charge d'interroger les agents leur retour de France et elle s'employa dcouvrir ce que les maquis de l'Ain de la Haute Savoie et du Jura avaient fait dans cet arrangement tripartite.
D'aprs les mmoire de HESLOP

Les maquis l'ont rencontre diverses crmonies la Prairie d'Echallon, au Val d'Enfer Cerdon et la ferme de la Montagne qu'elle tenait dcouvrir particulirement.

droite, Vera ATKINS au Val d'Enfer Cerdon avec Dany ROCHE

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe