Recherche :
  
  

précédent suivant

  LA LIBERATION

Un pisode de la bataille de Meximieux

1er et 2 septembre 1944

Au cours de la journe du 31 aot, plusieurs dtachements amricains appartenant aux 179e et 157e RI US se dirigent sur La Valbonne, Dagneux, Charnoz, Chalamont et Meximieux.

Le colonel MURPHY dispose d'une centaine d'hommes et de deux chars Destroyers pour tenir le carrefour de Meximieux, le lieutenant colonel DAVISON dirigeant l'ensemble des oprations.
Le bataillon FFI que commande Maurice COLIN est rparti de la faon suivante : les compagnies GIRAUD et CHOUCHOU occupent le camp de La Valbonne.

Le lieutenant colonel DAVISON deviendra commandant en chef des forces US en Europe. Il a t fait citoyen d'honneur de la ville de Meximieux dont une rue porte son nom.
Le 1er septembre, aprs que le camp ait t srieusement pilonn par les Allemands, la compagnie GIRAUD est releve par les enfants de troupe de la Cie MAZAUD. Pendant ce temps une partie la 5e Cie FUJ soutient les Amricains Dagneux et une autre est installe Prouges afin de garder les hauteurs de Meximieux. La compagnie MARTIN assure la protection des ponts Loyettes et Port Galland. Quant la compagnie GABRIEL, elle dfend l'accs nord de Meximieux.

Le 1er septembre, le premier assaut allemand est donn au nord de la ville, au cours duquel le sergent Robert KOVALSKY de la Cie GABRIEL est tu. L'vacuation du camp DIDIER, la destruction du Pont de Chazey et l'attaque allemande sur La Valbonne ne sont que les prmices d'oprations visant enfermer Meximieux dans un tau. Prouges tenu par les FUJ tombe. Le chteau occup par les GI'S est pris plus tard par les panzer grenadiers qui, pour tromper l'adversaire, ont utilis l'un de ses tanks.

La ville de Meximieux devient un camp retranch o se droule dans ses rues une vritable bataille de chars. Les Cies MAZAUD, CHOUCHOU et GIRAUD sont venues renforcer le dispositif de dfense. Des commandants de compagnies sont tus : Marcel VION et Roger GIRAUD. Le colonel MURPHY attend des renforts venus de Charnoz et de Chalamont, qui sont annoncs pour 16 heures. Mais en ralit, ils n'arriveront qu'aprs le dcrochage des Allemands survenu le 2 septembre vers 3 heures du matin. En attendant, les FFI et les GI'S ont transform le petit sminaire en une vritable forteresse, mais aussi en un hpital de campagne o les religieuses infirmires se dvouent pour soigner les blesss.

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe