Recherche :
  
  

précédent suivant

  SOUVENIRS

La paix revenue, quelques maquisards en visite chez leurs amis britanniques du 2 au 5 nov. 1987

Une dlgation de l'A.M.A.-H.J. chaleureusement accueillie par les pilotes anglais qui ravitaillrent les maquis de l'Ain

Une fraternit d'armes ressource : ainsi pourrions nous dfinir la dmarche exaltante accomplie par trois responsables de l'A.M.A.-H.J. dbut novembre.
Les maquisards de l'Ain et du Haut-Jura savent mieux que quiconque, eux qui vcurent si intensment les terribles nuits sans ombre qu'voquait admirablement Alban VISTEL, que l'espoir alors venait souvent du ciel.
Respect ou symbole : c'est le ciel qu'a choisi Marius ROCHE (bien plac puisqu'il est Prsident de l'Aro Club de Bourg) pour conduire ses compagnons jusqu'aux terrains d'envol britanniques, sur les lieux mmes d'o dcollrent les avions porteurs d'esprance dont la noble mission tait de ravitailler les maquis de chez nous. Un petit avion a donc quitt Bourg pour l'Angleterre, et rpondre ainsi l'invitation d'amiti qui leur fut adresse. Le Prsident Henri GIROUSSE, Louis BLETEL et Marius ROCHE, pilots par le chef pilote Jean SOUBEYRAND ont pu ainsi, durant trois jours, exprimer la reconnaissance des anciens maquisards de l'Ain leurs allis de la R.A.F. et visiter les terrains d'o s'envolaient les appareils allis.
Accueil chaleureux s'il en fut... Nos amis britanniques furent sensibles ce plerinage de ceux qui, quelque part dans l'Ain, se battaient pour la libert. Marius ROCHE a rapport de ce voyage de la fraternit un carnet de notes l'intention de ses camarades de l'A.M.A.-H.J.
De part et d'autre, les impressions changes furent fortes, charges d'une motion pure et anime d'un grand lan fraternel. Les annes n'ont pas effac les souvenirs, et nos reprsentants ont pu apprcier combien tait demeure vive l'amiti franco-britannique, forge dans les annes de rsistance l'occupant.
Mais laissons Marius ROCHE faire le rcit chronologique de ces journes.

Claude GARBIT

Aprs avoir honor nos morts au Monument de Cerdon le 1 er novembre, une dlgation des Anciens des Maquis de l'Ain et du Haut-Jura a dcoll le lendemain de l'arodrome de Bourg-Ceyzriat sur un avion de l'Aro-Club de Bourg, pilot par le chef pilote Jean SOUBEYRAND, colonel en retraite de l'arme de l'Air, destination de Londres.

Cette dlgation se compose du Prsident de l'A.M.A.H.J., le Colonel H. GIROUSSE, de moi-mme et de Louis BLETEL qui, au dernier moment, remplace Paul JOHNSON lequel vient d'avoir quelques petits problmes de sant.
Il s'agit pour nous de rpondre une aimable invitation de nos amis britanniques, anciens pilote de la Royal Air Force, qui ont opr dans l'Ain durant la dernire guerre mondiale dans le cadre des missions spciales.
Pendant l'escale Southampton pour la douane, nous sommes frapps par le coquelicot que portent leurs boutonnires femmes et hommes. Nous apprenons que ce coquelicot est le symbole du sacrifice des soldats britanniques durant la premire guerre mondiale.
Un pome voque le sang rouge des soldats mlang avec les coquelicots des champs de Flandres. Ce symbole est vendu dans toute l'Angleterre pendant une semaine au profit des victimes de guerre (notre bleuet en France).

A l'atterrissage Goodwood Airfield, notre destination, nous sommes accueillis par nos amis l'Air-chief Marshal Sir Lewis HODGES K.C.G. - C.B.E. - D.S.O. - D.F.C. President of the Tempsford Association et le group captain H.B. VERITY D.S.O. - D.F.C. (l'auteur du fameux livre Nous atterrissions de nuit).
H. VAN MAURIK (PATTERSON) fait partie galement de ce comit d'accueil. Il fut rceptionn au bout de son parachute le 5 janvier 1944 Izernore. Il avait tenu revoir ses amis de l'Ain.
Accueil donc extrmement sympathique suivi d'un excellent repas dans une auberge proche de l'ancien terrain de Tangmere, aujourd'hui rendu la culture mais o se trouve amnag un muse priv riche en souvenirs.

En effet, nous avons sous nos yeux les restes d'avions allemands descendus par la R.A.F. au cours de la clbre bataille d'Angleterre, dont une carcasse de M.E. 109 chasseur allemand, des lments d'avions, ainsi que des quipements de pilotes ennemis, des dcorations, de nombreuses photos et des tmoignages de hauts responsables de la R.A.F. Tout cela, croyez-moi trs impressionnant.

Puis ce fut la visite du cottage de Tangmere o se tenait la base oprationnelle 161 Special Dutres Squadron Lysander Flight o nous sommes reus par la propritaire Mrs Barbara WARD qui nous accueille dans le sjour (ancienne salle d'opration) o le th et les gteaux sont de qualit. Pour nos pilotes britanniques c'est la premire visite en ce haut lieu, riche en souvenirs, depuis la fin de la guerre et l'motion se lit sur leur visage au souvenir de tous ceux qu'ils ont dposs ici, les Jean MOULIN, Gnral DELESTRAINT, BROSSOLLETTE, Richard Harry HESLOP (XAVIER) notre ami des maquis de l'Ain pour lequel nous avons une pense mue.

Visite de la petite glise de Tangmere o une plaque la mmoire des Morts de toutes les Rsistances d'Europe est toujours fleurie.
Ce mme soir, repas de rception au Special Forces Club 8, Herbert Crescent, Knightsbridge London. Dans le grand escalier du hall central figurent les photos de tous les disparus de toutes les nationalits. En bonne place, Jean MOULIN; les Anglais soulignent bien l'action de la rsistance franaise.

Le lendemain mercredi matin, c'est la visite de Tempsford, le Group Captain Ken BATCHELOR C.B.E.-D.S.O.-D.F.C. ne peut nous accueillir, retenu au lit par une forte grippe. Nous le regrettons tous, car il devait nous donner force renseignements techniques sur les avions parachuteurs, les quipages et le matriel adapt aux oprations qui furent trs nombreuses en Europe occupe.

Sur ce terrain galement rendu la culture (400 ha) subsistent encore quelques lments de pistes en bton. De ce terrain sont partis tous les agents destination des pays occups par les Forces de l'Axe; Norvge, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Hollande, France. La baraque dans laquelle s'quipaient les parachutistes est conserve par l'actuel fermier, trs fidle au pass, dont le bureau est un vritable muse. Notre ami PATTERSON, qui est pass l le 5 janvier 1944 avant son atterrissage sur notre terrain d'lzernore, voque quelques petits souvenirs personnels.

Cet agrable et mouvant sjour se termine dans l'aprs midi par la visite du Royal Air Force Museum Heudon, o nous admirons la collection d'avions remarquablement conservs : depuis ceux de 14-18 jusqu' ceux de 39-45, dont les fameux Spitfire, Hurricane, Tempest, Halifax, Lancaster qui restent les tmoins de combats ou de bombardements ariens dcisifs pour la victoire des nations libres.

Cette victoire pour laquelle l'Angleterre a apport sa contribution tout d'abord isole et laquelle nous rendons hommage, contribution solide et efficace de la victoire.

Merci nos amis. Que cette visite puisse tre suivie d'autres, soit en Angleterre, soit en France. Ainsi, seront mieux marqus les liens qui nous unissent.
Encore merci Hugh VERITY pour la parfaite organisation de ce sjour dont il fut le vigilant leader.

Marius ROCHE
Prsident du Mmorial des Maquis de l'Ain et de la Rsistance

Accueil sur le terrain de Goodwood Airfield - De gauche droite : Jean SOUBEYRAND, Sir Lewis HODGES, Henri GIROUSSE, Marius ROCHE, Louis BLETEL

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe