Recherche :
  
  

précédent suivant

  LA REPRESSION ALLEMANDE

Les Oprations de juillet 1944

RAPPORT DU CHEF DEPARTEMENTAL DES F.F.I. ROMANS-PETIT au Gnral KOENIG Commandant en chef

COMMANDANT SUPRME F.F.I.

FORCES FRANCAISES DE L'INTERIEUR DEPARTEMENT DE L'AIN

P.C., le 6 AOUT 1944

- R A P P O R T sur les oprations allemandes contre les F.F.I. de l'Ain, pendant la priode du 11 au 21 juillet 1944.
1/ - DISPOSITIF DES F.F.I. -
Les F.F.I. de l'Ain taient rpartis en trois groupements
a ) - groupement sud - dans la rgion Neuville sur AIn, la valle de l'Ain jusqu' Serrires sur Ain, Maillat, le Valromey et Hauteville.
b) - groupement nord - dans la rgion Chatillon-de-Michaille, la valle de la Valserine, St Claude, Thoirette et la valle de l'AIn jusqu' Serrires sur Ain.
c) - groupement ouest - dans le Revermont, l'ouest de l'Ain.

2/ - PLAN D'ATTAQUE ALLEMAND -
D'aprs les plans trouvs sur un officier, l'attaque allemande avait pour but de dissocier et de dtruire les troupes des F.F.I. du dpartement.
Les Allemands ont mis en ligne des effectifs globaux valus 35.000 hommes. Leur attaque s'est dclenche par la mise en action simultane de cinq colonnes qui, ds le 11 juillet la premire heure, accompagnes d'artillerie, d'engins blinds et d'aviation de bombardement et d'assaut, se sont lances sur les axes suivants :
a) - Neuville-s/-Ain, Cerdon, La Cluse.
b) - Champagne-en-Valromey, le Valromey, La Cluse.
c) - Bellegarde, Nantua,
d) - Orgelet, Thoirette, Izernore,
e) - St.Claude, Dortan, Oyonnax,
avec, pour mission, d'effectuer leur jonction le jour mme du dclenchement de l'attaque Oyonnax.

3/ - DEROULEMENT DES OPERATIONS -
a) - La colonne attaquant sur l'axe Neuville-s/-Ain, Cerdon, Maillat n'a russi passer l'Ain que le 12 au soir, malgr un emploi massif d'artillerie (77). La dfense a t assure par l'Ecole Militaire des Enfants de Troupe d'Autun et l'A.S. de Neuville-s/-Ain et de Poncin.
L'ordre de repli a t donn dans la nuit du 12 au 13 juillet.

b) - Le Valromey a t attaqu par des effectifs estims de 5.000 6.000 hommes. Le Col de la Lbe a t pris dans la journe du 11 et le repli gnral, dans ce secteur, a d tre effectu dans la journe du 12. Le 12 au soir, les Allemands taient Nantua.

c) - La colonne attaquant sur l'axe Bellegarde, Nantua, malgr son effectif, son artillerie, ses blinds, n'a russi s'avancer que jusqu' St. Germain-de-Joux, d'o elle fut rejete et reconduite jusqu' sa base de dpart de Chtillon-de-Michaille.
L'ordre de repli fut cependant donn le 12 au soir, par suite de la prsence, sur nos arrires, de la colonne en provenance du Valromey.

d) - La colonne venant d'Orgelet, aprs avoir violemment t accroche et retarde par nos lments avancs dans la rgion de Montfleur et d'Arinthod, a russi atteindre Thoirette dans la soire du 11. Prise sous un violent tir de F.M. et de mitrailleuses, qui lui causa des pertes particulirement leves, elle n'a pu passer l'Ain que dans l'aprs-midi du 12, lorsque la situation gnrale obligeait nos troupes se replier.
La colonne allant de St.Claude Dortan, bien que bnficiant de dfenses naturelles, n'a pu entrer Oyonnax que le 15 au matin.

4/ - CONDITIONS DE REPLI DES F.F.I. -
Dans la nuit du 11 au 12, les chefs de groupements avaient reu comme directive de retarder le plus longtemps possible l'avance ennemie et de se replier :
Le groupement sud ... sur le plateau d'Arandas.
Le groupement nord .. dans la fort de Champfromier.
Le groupement ouest . sur les hauteurs boises, l'ouest de Nurieux.
et, de ces nouvelles positions, continuer les actions de gurilla.

5/ - TENTATIVES ALLEMANDES POUR REDUIRE LES GROUPEMENTS DE F.F.I. -
Pendant la priode du 16 au 21 juillet, les Allemands tentrent en vain de rduire nos centres de rsistance. Devant le mordant de nos troupes, ils bornrent leurs actions des pousses sur routes, sans oser pntrer profondment en fort.

6/ - ACTIONS DE GUERILLA PENDANT LA MEME PERIODE -
Le 14 juillet 1944 : 182 coupures ont t effectues sur la ligne Lyon - Grenoble.
Le 18 juillet 1944 : 3 camions allemands ont t entirement anantis Cerdon
Le 19 juillet 1944 Opration de sabotage entre Culoz et Aix-les-Bains. Le poste allemand est neutralis.
Le 21 juillet 1944 : Embuscade Leyment : un car et un camion allemands sont arrts et les quatre occupants tus. Le mme jour, une voiture allemande est attaque sur la route de Cerdon. Un Allemand est tu.
Le 26 juillet 1944 : Coupures sur la voie ferre Culoz-Seyssel.
Le 28 juillet 1944 : Destruction du pont de Laloy.
Le 31 juillet 1944 : Coup de main dans la rgion de Bourgoin sur une colonne d'Allemands et de miliciens. 17 Allemands tus, une automitrailleuse dtruite.

7/ - PERTES ENNEMIES -
Elles sont values 1.000 ou 1.200 hommes hors de combat. Un officier allemand a avou qu'il n'avait jamais rencontr des gens aussi enrags et dversant autant de mitraille.

8/ - PERTES AMIES -
Nos pertes se montent 85 tus et 80 blesss.

Maquisards de la compagnie Lorraine le 26 juin 1944 Corlier

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe