Recherche :
  
  

précédent suivant

  LE CAS EXEMPLAIRE DE L'ORGANISATION DES MAQUIS DE L'AIN

L'cole des cadres et leur formation

La ferme abandonne des Gorges pour rassembler les premiers rfractaires qui deviendront Maquisards de l'Ain.

Les Gorges de Nivollet-Montgriffon. Une ferme abandonne, domine par un immense pr en pente, au fond d'un ravin, un ruisseau l'eau claire.
A travers les feuillages qui la camouflent, on aperoit de la faade, les maisons du hameau de Rsinand.
Nous sommes au dbut de Juin 1943, Marius CHAVANT adjoint au maire de la commune, indique au Capitaine MOULIN (Henri PETIT) qui deviendra le Capitaine ROMANS, la ferme abandonne des Gorges pour rassembler les premiers rfractaires qui deviendront maquisards de l'Ain.

Le 10 juin, dans cette ferme, peu avant midi, se prsente un homme trapu au regard direct : MOULIN chef des Maquis de l'Ain. Julien ROCHE lui tablira une carte d'identit au nom de ROMANS, domicil 22, rue de Rozier Ambrieu en Bugey (aujourd'hui rue de la Rpublique).

Pierre MARCAULT
La nuit, prs de la vieille glise et du calme cimetire de Rsinand, baigns par les rayons de lune, des ombres rdent.
Tous ceux des premiers rendez-vous de la grange de Faysse, pendant l'hiver, s'y retrouvent avec les maquisards, parmi lesquels Louis JUHEM de Corlier dont toute la famille est engage dans la rsistance, dont le pre et deux de ses fils laisseront leur vie.
Des liaisons s'organisent, des projets prennent corps, une cole des cadres nat avec Pierre MARCAULT comme instructeur.
Le ravitaillement est assur par Marius CHAVANT, son fils Jean et sa fille Andre qui deviendra Mme Jean MONNIER.

A l'aube d'un 14 juillet ensoleill, des visiteurs arrivent de tous cts la ferme de Terment. La rsistance de l'Ain se groupe pour cette fte nationale interdite par Vichy, le drapeau tricolore claque au vent, avec sa croix de Lorraine. En ces jours de pauvret, le repas, prpar par Marcel DEMIA est plantureux, le vin abondant, inoubliable journe de joie et d'union.

Ce jour l, ROMANS en uniforme, Lucien BONNET (DUNOIR) et CHABERT, reprsentant le colonel Albert CHAMBONNET dsignent Pierre MARCAULT pour rcuprer les rfractaires de Marius MARINET installs au Gros Turc. Abusant de son privilge de l'ge, Jean VAUDAN (VERDURAZ) charge Charles FAIVRE de la rception des autorits. C'est partir de cette date que seront constitus les premiers groupes qui formeront l'bauche des maquis de l'Ain.

Et puis, par un soir d'orage, les nouveaux promus de l'cole des Gorges vont gagner Granges, Cize, Chougeat, Corlier, le Retord; les maquisards jusqu'alors isols dans les montagnes s'y regroupent, les camps du maquis sont forms.

Les premires semaines sont dures, le ravitaillement rare, mais, la fin du mois, des armes parachutes l'A.S. de Andr FORNIER (VIRGILE) et Maurice MORRIER (PLUTARQUE) arrivent.

Les coups de mains les plus audacieux vont alors se succder. Equipement et nourriture sont assurs par les raids sur les chantiers de Jeunesse d'Artemare et l'Intendance de Bourg. Maintenant ce sont des oprations de sabotage. Les transports roulent chaque nuit, avec la complicit de la merveilleuse brigade de Gendarmerie de Brnod.

Il ne reste plus qu' rallier les hsitants, dcider de l'aide allie par une dmonstration de force, au grand jour.

Le 11 novembre 1943, anniversaire de la victoire, par un clair matin d'automne, des colonnes de camions sillonnent les routes du Valromey, dirigeant sur Oyonnax les maquisards du Retord, de Terment, de Cize et de Chougeat.

Quelques heures plus tard, au commandement du Capitaine ROMANS-PETIT, ces hommes, prcds de leurs officiers et chefs de camp MONTRAL, CHABOT, VERDURAZ, MARCAULT, MICHEL, DE LASSUS, dfilent dans un ordre parfait dans la ville d'Oyonnax, neutralise rapidement par les effectifs du Lieutenant BRUN.
Raymond MULARD, entour de sa garde, porte le drapeau et Julien ROCHE la gerbe croix de Lorraine.
Un instant surprise, la population se masse sur le parcours. Selon l'ordonnance de la manifestation, prpare avec minutie par RAVIGNAN et JEANJACQUOT et l'A.S. locale, le dfil s'immobilise devant le Monument aux Morts.

Devant ces soldats figs au garde--vous, face au drapeau du maquis et sa garde d'honneur, gante de blanc, le Capitaine dpose la gerbe portant ces mots :
Les vainqueurs de demain ceux de 14-18 .
De la foule, spontanment, s'lve une vibrante Marseillaise.

Le dpart vers la solitude des montagnes se droule dans un enthousiasme indescriptible, mais avec ce sang-froid, cette clrit qu'ont admir les Oyonnaxiens.

Souvenirs dj lointains, premires victoires, mais aussi premiers deuils, BOB, l'agent de liaison des Gorges, le Dr MERCIER, chef de l'A.S. de Nantua, le Lieutenant Edouard BOURRET (BRUN), Paul SIXDENIER, FELIX, Marcel GRUMMAULT, PROSPERO, Julien ROCHE, ABEL, LESOMBRE sont tombs.
Mais le sacrifice de ces pionniers n'aura pas t vain : le maquis de l'Ain est apte prsent rsister aux assauts de fvrier et d'avril et poursuivre le combat jusqu' la Libration.

Ci-dessous :
Documents manuscrits de ROMANS ds sa nommination officelle comme responsable de la mise en place des maquis de l'Ain.

Message : de ROMANS MARCO, 13 aot 1943

Nomination de Pierre MARCAULT par le Capitaine ROMANS (il signe ROMAND) comme chef de Camp, cod CRISTAL III. Note manuscrite du 13/08/43, source : Pi

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe