Recherche :
  
  

précédent suivant

  LE CAS EXEMPLAIRE DE L'ORGANISATION DES MAQUIS DE L'AIN

Le profil des camps fin 1943

La gurilla excluait les concentrations d'hommes trop importantes, facilement reprables, donc vulnrables, difficiles encadrer et contrler.

De petites units mobiles, souples, autonomes, relies entre elles et au poste de commandement par un systme de liaison prouv, taient plus efficaces et viables.
Le capitaine ROMANS limite l'effectif d'un camp une soixantaine d'hommes. Au-dessus de ce chiffre, l'administration d'une unit est trop lourde, au-dessous, il est difficile d'assurer correctement le service de guet, les corves de ravitaillement et de camp et les sances d'instruction.

La Croix lieu de rassemblement entre Hotonnes et les Plans pour les camions du camp Morez le 11/11/1943 en vue du dfil historique d'Oyonnax. Il tait aussi un point de repre pour accder aux fermes de Morez, Deschapoux et Combettes
Bien qu'on inculque aux cadres les lments d'une mme doctrine de gurilla, une certaine diversit confre chaque camp sa propre originalit. Des contrastes, des particularits se dgagent, en fonction du temprament et des ides du chef de camp, des sources de recrutement de chaque unit.

- le camp Verduraz :
Ce camp a t form par le Capitaine Henri PETIT (ROMANS) en juillet 1943 la ferme de Terment.
Fin 1943, le camp comprend environ 45 hommes, commands par Jean VAUDAN (VERDURAZ), assist d'Hubert MERMET, un lment incontournable des camps maquis.

- le camp de Morez
La ferme de Morez, ouverte la mi-aot, abrite les rfractaires de la rgion de Bellegarde, chasss du Trou du Gros Turc par une opration GMR (Groupe Mobile de Rserve).
Fort d'une quarantaine d'hommes ds aot 1943, le camp, suite l'afflux de rfractaires et de volontaires, est divis en 2 units le mois suivant avec celui des Combettes.

L'ensemble est plac sous le commandement de Pierre MARCAULT. Les frres Julien et Marius ROCHE, Charles FAIVRE, GRELOUNAUD, Roger TANTON, Jacques THEROND, Christian FINALY forment l'ossature des camps de Morez.

- le camp des Combettes situ 1 km de celui de Morez
Il a t cr le 10 octobre 1943 par le prlvement de maquisards sur le camp de Morez. Maurice NICOLE, transfuge de l'organisation TODT, en est l'animateur avec Jean-Baptiste ZWENGER.
Le camp des Combettes a pour caractristique la grande diversit des origines gographiques de ses lments.
Fin 1943, ils sont une cinquantaine.

- le camp de Pr-carr
Cr dbut novembre par de LASSUS, le camp de Pr-carr s'tait implant au nord d'Hotonnes. Fin 1943, l'effectif du camp ne dpasse pas la cinquantaine d'hommes. Le pre SEIGLE est galement l'origine de la cration de ce camp.

- le camp de Chougeat
Implant depuis mars 1943 au signal de Chougeat, ce camp tait le plus ancien du dpartement. Cette qualit d'anctre lui confrait un certain prestige. HYVERNAT, PIOUD, PERRIN, ECQUOY sont parmi les pionniers.
A cette poque, il regroupe une soixantaine de rfractaires.

- le camp de Granges
Ce camp a t form le 19 septembre 1943 par la fusion de 2 groupements de rfractaires menacs par les forces de rpression : Catane de Prosper MIGNOT et Siges avec JOYARD, et VAREYON-DET
Constitu de groupes dj souds par quelques semaines de clandestinit et d'apprentissage du maquis, Granges a trs tt t d'une solide cohsion, anim par Georges BENA, PAUGET, DECOMBLE et DEGOUTTE.
Fin 1943, le camp regroupe 60 70 hommes.

Ci-contre,
la leve des couleurs au camp des Granges


- le camp de Cize, command par Charles BLETEL
Cr en juin 1943, le camp de Cize demeure jusqu' la fin 1943 au dessus de Chalour sur la falaise dominant le barrage de Cize-Bolozon.
Charles BLETEL et Edouard BOURRET (BRUN), sont bien pauls par les SIXDENIER, BUFFAVENT, GUILLOT, BIDE, LOUVEAU, BONDUE entre autres.

Le dveloppement de ce camp correspond au dclin et la dissolution de celui de Chavannes. Point de dpart des hommes du coup de main sur l'usine du Creusot le 16 dcembre 1943.
Le 14 juillet 1944, Charles BLETEL est fusill par les allemands Echallon. Il sera remplac par Edouard CROISY jusqu' la libration.
Leve des couleurs au camp de Cize en septembre 1943


- le camp de Georges BENA dit MICHEL
Ce camp exemplaire par sa discipline est install la ferme de Pray-Guy Brnod en novembre 1943. Prospert MIGNOT, Pierre JEANJACQUOT, Roger LUTRIN dit MARCEL, Paul PAUGET dit ROBERT, Georges GOYARD dit GABY, Andr JUILLARD dit GOYOT, Roger DEGOUTTE encadrent les 80 hommes de ce camp, en particulier charg de la protection rapproche du PC et de la mission interallie installs la ferme du Fort sur Brnod.

le camp ROLLAND
Il sera form un peu plus tard.

Parmi tous ces camps, le camp de Morez a t choisi pour tre visit par la mission interallie ROSENTHAL (CANTINIER) et HESLOP (XAVIER), le 1er novembre 1943 en prsence du Capitaine ROMANS.
Ce jour l, Pierre MARCAULT en opration extrieure a choisi Julien ROCHE pour prsenter le camp o flottait le drapeau croix de Lorraine (uniquement pendant cette crmonie).
Etaient prsents cette crmonie, outre ROMANS, Edouard BOURRET (BRUN), et Maurice MORRIER (PLUTARQUE)

Conclusion de la commission : Magnifique tenue, quipement parfait et armement assez pouss, moral trs haut.


Effectif des maquisards dbut janvier 1944

Le cahier des effectifs maquisards rpartis dans les camps des groupements nord et sud placs sous le commandemant de ROMANS PETIT dbut janvier 1944 est arrt au nombre de 454.

Il est probable que la marge d'erreur possible tourne autour d'une trentaine d'hommes dclare Marius ROCHE, qui s'est charg d'tablir ce cahier au poste de commandement dpartemental.
Ce chiffre se rapproche de celui de 485 (qui parait plus probable aux donnes chiffres) transmis Londres par l'oprateur radio de la mission interallie O.D. JOHNSON.

Avec l'accord du Colonel Henri GIROUSSE, ce cahier a t dpos aux Archives Dpartementales de l'Ain le 13 octobre 1994



Les Frres Julien et Marius ROCHE la ferme de Morez sur Hotonne

Pierre MARCAULT avec sa Sten

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe