Recherche :
  
  

précédent suivant

  LE CAS EXEMPLAIRE DE L'ORGANISATION DES MAQUIS DE L'AIN

Naissance du Maquis

Des rfractaires aux combattants

"MAQUIS" !
Ce petit mot muscl, pre et agressif, voque irrsistiblement l'le de Beaut, ses fourrs sauvages, son association vgtale touffue et dense, ses hommes arms qui autrefois s'y rfugiaient aprs avoir contrevenu la loi.
Dsormais, il dsigne toute une partie de notre histoire, une poque de rsurrection. Il est devenu synonyme de rsistance arme.


Section de maquisards commande par
Julien ROCHE en aot 1943
Pour nous, combattants volontaires de la Rsistance, la notion de maquis se prsente sous deux aspects assez diffrents l'un de l'autre.

Le premier apparat d'abord comme une situation, une attitude. Prendre le maquis c'est se placer hors de la lgalit vichyssoise. Ds l'instant o l'on entre dans la clandestinit en abandonnant presque toujours sa vritable identit, on est dans "le maquis".

Ce fut le cas de tous ceux qui, traqus par les autorits, se camouflrent dans des fermes ou dans des zones accueillantes, en fort ou en montagne pour chapper la rpression. L'un des cas les plus typiques fut le rfractaire au STO.

Quant au second, le terme maquis gnralement mis au pluriel, dsigne tout autant les lieux que les hommes. Des groupes de combattants. On parle des maquis de l'Ain, du Vercors, des Glires etc. pour dsigner les bastions de rsistance arme aussi bien que les rsistants qui les tiennent.
S'il est vrai qu'une grande majorit des hommes relevant de la premire expression vont passer la seconde volontairement et souvent avec enthousiasme lorsque la possibilit leur en sera offerte, beaucoup ne le feront pas, refusant ainsi de participer l'lan gnral.

DU VOLONTARIAT AU S.T.O.

Aujourd'hui lorsque l'on parle des rfractaires, on a vraiment l'impression que tout s'est dclench subitement partir de fin 1942 et surtout mars 1943.
C'est vrai dans la mesure o, partir du 4 septembre 1942, le gouvernement de Vichy ne fait plus appel des volontaires mais impose un recrutement systmatique, accentu en fvrier 1943 par une mobilisation pure et simple de trois classes d'ge.

Des mesures muscles sont prises. La loi du 16 fvrier 43 mobilise pour deux ans les jeunes ns entre le 1 er janvier 1920 et le 31 dcembre 1922. Trois classes d'ge vont partir en Allemagne.

LES RFRACTAIRES

S'ils refusrent le STO, tous n'entrrent pas dans les units combattantes du maquis
Le dictionnaire LAROUSSE donne la dfinition suivante du "rfractaire" : 1942-1944. citoyen qui se drobait au service du travail obligatoire".
Voil, tout est dit. Car si, en 1943, la plupart rejoignirent d'une manire ou d'une autre les "Units Combattantes du maquis", nombreux galement furent ceux qui restrent frileusement dans leurs planques, uniquement proccups de passer une retraite paisible.

Pour beaucoup, cet attentisme prudent ne prit fin qu' la dernire heure, vers la fin des hostilits. D'autres ne bougrent mme pas, ou plutt si, aprs la Libration, juste pour revtir une chemise kaki bien repasse, mettre un brassard flambant neuf, commencer faire valoir des droits et... se lancer dans une chasse aux sorcires d'autant plus virulente qu'il fallait effacer leur passivit rcente.

La voix du Maquis

Rcit de la rsistance arme des maquis de l'Ain et du Haut Jura par Marius ROCHE

précédent suivant


Lexique des sigles
copyright © 2017 IO Network

Accueil  |  Plan du site  |  Contact  |  Bibliographie  |  A propos  |  Annexe